Dieu est amour

Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. (1 Jean 4:16b)

L’affirmation que Dieu est amour, exprime le sens le plus profond de qui est Dieu et de ce qu’il est. Non seulement l’amour est une caractéristique de Dieu, mais il est l’amour lui-même. L’amour a son origine dans son être.

Parce que Dieu est amour, il a tout créé. Il nous a donné la vie.

Lorsque nous regardons la nature, nous voyons une beauté étonnante, des détails minutieux et de l’ordre. Le cosmos tout entier est parfaitement intégré. Par-dessus tout, la nature de l’homme — son libre arbitre, sa conscience, sa capacité à aimer, à penser et à créer — reflète l’être de Dieu.

Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. (Genèse 1:31)

Tu m’as revêtu de peau et de chair, Tu m’as tissé d’os et de nerfs; Tu m’as accordé ta grâce avec la vie, Tu m’as conservé par tes soins et sous ta garde. (Job 10:11–12)

A quoi ressemble l’amour de Dieu ?

L’amour de Dieu est personnel et parfait

Les passages cités ci-dessus montrent que Dieu nous fait le don de la vie et partage son amour avec nous. Son action est l’amour. Cela montre que l’amour de Dieu n’est pas simplement un attribut, une énergie impersonnelle ou la source de sentiments intenses (ce que les gens pensent souvent de l’amour). L’amour, de par sa nature même, est profondément lié à la décision et à la volonté de toujours vouloir le meilleur pour quelqu’un. Dieu veut ce qu’il y a de mieux pour nous et a créé tout pour que cela nous mène à lui — à son amour.

L’amour de Dieu doit être partagé

Parce que Dieu est amour, il donne de lui-même. Ce don nous montre le sens de la vie, c’est-à-dire de connaître l’amour de Dieu et de l’aimer. C’est pour cela qu’il nous a créés. Il veut que nous ne fassions pas seulement l’expérience de son amour, mais que nous ayons une relation profonde avec lui et avec les autres.

Jésus a dit : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur; et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. (Marc 12:29b-30)

Dieu nous permet d’aimer de tout notre cœur. Cela est possible lorsque nous connaissons, acceptons et expérimentons l’amour parfait de Dieu. En dépit de nos péchés, nous pouvons comprendre et désirer l’amour de Dieu, parce qu’il nous a fait du bien.

L’amour de Dieu est le seul amour qui peut vraiment nous combler

Dieu nous a fait être parfaitement aimés par lui — être respectés et chéris par lui. Les gens recherchent souvent cet amour chez les autres, et sont déçus. Même si nous étions parfaits, nous ne pourrions pas satisfaire ce désir chez l’autre. Notre amour limité ne peut jamais suffire à nous donner mutuellement la véritable identité et la valeur que seul Dieu peut donner. Seul Dieu est capable de satisfaire notre désir d’être aimés parfaitement. Lui seul est la source d’un tel amour.

Blaise Pascal (physicien/philosophe 1623–62) a écrit sur le danger de rechercher l’amour parfait chez l’homme :

« Je ne suis la fin de personne, et je n’ai pas les moyens de les satisfaire. Ne suis-je pas sur le point de mourir ? Et ainsi l’objet de leur attachement mourra…  »

Les gens recherchent l’amour dans de nombreux endroits. Être aimé est le but le plus central de la vie, être apprécié, accepté, honoré. Consciemment ou inconsciemment, ils y recherchent leur identité. L’amour de Dieu est différent. Dieu ne fait pas de nous le centre de tout, contrairement aux gens qui s’adonnent à l’amour entre eux. Dieu nous enseigne que l’épanouissement ne vient pas en étant mis au centre, mais en se donnant de manière désintéressée. C’est ce qu’il nous apprend. Il ne veut pas être loué pour des raisons égoïstes, mais parce que nous ne pouvons pas vivre une vie pleine de sens si nous ne sommes pas comblés par lui — la source de l’amour.

Lorsque les gens essaient de trouver cet amour parfait chez les autres, ils mettent l’homme à la place de Dieu. C’est injuste pour l’homme et injuste pour Dieu. L’homme ne peut pas répondre à leurs attentes — il est trop limité et faillible, et cette attente est un trop grand fardeau à porter pour lui, car il a lui-même besoin de cet amour parfait de Dieu.

Si une personne rejette Dieu, alors son identité et sa valeur dans la vie doivent être tirées de ce qu’elle fait ou de la façon dont les autres l’acceptent. Elle ressent le besoin d’être aimée, mais elle sera souvent déçue lorsqu’elle le cherchera chez les autres. Cela met à rude épreuve les relations et prive l’autre de sa liberté. Un tel amour est égoïste et non désintéressé.

L’amour de Dieu est pur et désintéressé

Les relations pures et désintéressées entre les gens ne sont possibles que si elles sont basées sur l’amour pur et désintéressé de Dieu.

Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. (1 Jean 4:19)

L’amour de Dieu nous permet d’aimer sans attendre quelque chose en retour, indépendamment de ce que je ressens ou de ce qui est plus facile pour moi, sans désirs égoïstes et en cherchant l’honneur de l’autre. Dans de telles relations, je n’ai pas besoin de chercher à accepter ou à honorer ou à satisfaire les désirs de l’autre, parce que Dieu me donne ce dont j’ai vraiment besoin. Je suis alors libre de partager joyeusement cet amour avec les autres.

L’amour de Dieu dit la vérité

L’Ancien Testament cite une ancienne prière, dans laquelle nous trouvons des sentiments que nous avons tous éprouvés à un moment donné par d’autres, ou que nous avons peut-être remarqués en nous-mêmes….

Ils prennent plaisir au mensonge; Ils bénissent de leur bouche, et ils maudissent dans leur cœur. (Psaume 62:4)

Le véritable amour est pur parce qu’il est basé sur la vérité — même si dire la vérité n’est pas toujours facile ou accompagné de bons sentiments.

[L’amour] ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité. (1 Corinthiens 13:6)

Un médecin peut prescrire un médicament au goût amer, mais il le fait parce qu’il sait qu’il fera du bien au patient. Ce ne serait pas amour de ne pas le donner au patient juste parce qu’il veut lui faire plaisir ou le faire se sentir bien pour le moment. De même, le véritable amour donne à une personne ce dont elle a le plus besoin, et pas nécessairement ce qu’elle préférerait.

L’amour de Dieu en Jésus

Dieu est devenu homme parce qu’il nous aime

Si la création et l’être humain sont de grands témoignages de l’amour de Dieu, le plus grand témoignage de tous est qu’il nous a envoyé son fils Jésus. Il est venu si près de nous pour montrer par sa vie et sa mort combien il nous aime et veut nous sauver. Il a démontré sa grande miséricorde envers nous en nous donnant la possibilité d’être pardonnés et libérés du péché.

L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. (1 Jean 4:9)

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. (Jean 3:16)

Par Jésus nous sommes réconciliés avec Dieu

Accepter l’amour de Dieu signifie accepter Jésus, et accepter à quel point nous avons péché et combien nous avons besoin de son pardon.

Dieu nous donne tout ce dont nous avons besoin, et nous a donné beaucoup de choses et de capacités pour que nous puissions aimer et faire le bien. Lorsque nous péchons, nous abusons de ces bons dons de Dieu, les utilisant pour le mal, sans respecter ce pour quoi ils nous ont été confiés. Un fils qui dilapide tout l’héritage que son père aimant et attentionné lui a donné pour les mauvais plaisirs déshonore et rejette son père. De même, nous déshonorons et rejetons Dieu lorsque nous ne lui demandons pas comment il veut que nous vivions.

Lorsque nous apprenons à connaître Jésus, il nous montre par sa vie et sa mort, combien nous avons rejeté Dieu par notre péché. Il nous conduit à la repentance et au pardon si nous l’acceptons.

Cette acceptation s’exprime non seulement par des mots et des croyances, mais aussi par toute notre attitude, et en le laissant changer notre vie.

Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés … (Ephésiens 2:4–5)

Accepter Jésus signifie accepter ce qu’il a commandé

Si vous m’aimez, gardez mes commandements. (Jean 14:15)

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. (Jean 14:21)

Dieu nous aime tellement qu’il n’a pas seulement envoyé son fils pour nous sauver, mais il nous a donné des commandements par Jésus, pour que nous puissions vivre selon eux et vivre comme Jésus a vécu.

Jésus nous a commandé d’aimer tout le monde

Souvent, les gens limitent leur amour aux personnes de leur groupe d’amis ou de leur famille, en fonction de leurs propres critères d’identification de ceux qu’ils trouvent « aimables ».

Aimer tout le monde signifie vouloir le meilleur pour tout le monde sans favoritisme — sans préférer certaines personnes à d’autres. Seul ce type d’amour est désintéressé.

Ce n’est pas un commandement complètement nouveau. Les livres de Moïse l’écrivent :

Tu ne commettras point d’iniquité dans tes jugements: tu n’auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice. Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple. Tu ne t’élèveras point contre le sang de ton prochain. Je suis l’Éternel. Tu ne haïras point ton frère dans ton cœur; tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d’un péché à cause de lui. Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Éternel. (Lévitique 19:15–18)

Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu 5:43–48)

L’amour de Jésus signifie dire la vérité

Jésus a démontré ce que signifie aimer tout le monde à travers sa vie et sa mort. Il savait que ce dont les gens ont le plus besoin, c’est d’être réconciliés avec Dieu, et que ce qui entrave les gens et les rend aveugles, c’est le péché. Son amour comprenait donc qu’il rejetait clairement l’hypocrisie et amenait les gens à évaluer leur vie devant Dieu. Jésus vivait sans péché, et sa vie était donc un miroir qui montrait aux gens qui ils étaient vraiment. Pour ceux qui l’acceptaient, ils pouvaient être amenés à se repentir et à pardonner, mais beaucoup le rejetaient parce qu’ils ne voulaient pas être confrontés à sa justice et à son amour honnête. Il a dit la vérité à tout le monde, et leur a montré ce qu’ils devaient changer. Pour cette raison, beaucoup le détestaient et finalement ils l’ont tué. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui le rejettent, ainsi que la vérité qu’il a proclamée.

Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, (…) Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. (Jean 8:42a, 45)

…et c’est pourquoi il a été rejeté.

Nous pouvons voir à travers la vie de Jésus que l’amour vrai et honnête n’est pas nécessairement attirant ou fascinant (pour ceux qui cherchent leur propre plaisir) ou lié à des émotions intenses. Malheureusement, l’amour de Dieu n’est pas aimé de tous et on ne peut pas aider ou gagner tout le monde avec cet amour.

L’amour de Jésus ne peut se déployer pleinement que dans l’Église

Puis, jetant les regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui: Voici, dit-il, ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, et ma mère. (Marc 3:34–35)

Si les gens rejettent l’amour, ils sont séparés de Dieu et les uns des autres. Les personnes qui n’acceptent pas l’amour de Dieu ne peuvent pas aimer de façon vraiment désintéressée.

Seuls ceux qui veulent aimer la source de l’amour et se nourrir de lui, voudront ou pourront se donner son amour.

Dans une église véritablement biblique, chacun vit dans l’amour que Dieu donne. Chacun sert les autres toute sa vie et accepte volontiers le service des autres pour lui-même. C’est l’amour qui les unit, et non une hiérarchie ou une organisation créée par l’homme. Si leur amour se refroidit, alors l’Église se désintègre. S’ils s’aiment les uns les autres, alors l’Église grandit et mûrit.

C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. (Jean 15:12–14)

Ceux qui aiment Jésus partageront leur vie. Cela représente l’enseignement et la pratique essentiels de tout le Nouveau Testament.

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (Jean 13:34–35)

Malheureusement, il est très difficile de trouver des personnes qui veulent vivre cela aujourd’hui. L’individualisme, l’égoïsme et le consumérisme sont monnaie courante dans notre monde religieux. Lorsque les gens ne partagent pas leur vie dans ce genre d’amour, ils montrent qu’ils ne sont pas ses disciples.

Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. (1 Jean 4:20–21)

L’amour est un commandement. Il nous encourage et nous donne l’espoir qu’il est possible de suivre Jésus et de vivre dans l’amour, même aujourd’hui. Il n’aurait pas commandé cet amour si ce n’était pas possible. Nous ne pourrions pas le faire seuls, mais avec son aide, nous pouvons atteindre le seul but réel de la vie et trouver le seul amour qui puisse nous combler. C’est pour cela que nous avons été créés. Sans lui, la vie est vide et insensée.

La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. (Actes 4:32)

Nous avons l’exemple des premiers chrétiens dans le livre des Actes des Apôtres. Ils s’aimaient tellement qu’il était très naturel pour eux de partager toute leur vie, y compris leurs biens. Ils ont appris cet amour de Jésus et des apôtres. Ils se rencontraient tous les jours chez eux, et luttaient pour la vie spirituelle de leurs frères et sœurs.

C’est le genre d’amour que les chrétiens doivent avoir les uns pour les autres. C’est seulement ainsi qu’ils peuvent être une véritable lumière pour le monde, en montrant que Jésus nous a libérés du péché et qu’il travaille en nous avec une puissance que le monde (y compris le monde religieux et les soi-disant églises) ne connaît pas et ne peut pas imiter.

Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité… (1 Jean 3:18–19a)

Cherches-tu le vrai but dans la vie ? Vis-tu cet amour ?

Nous aimerions pouvoir le partager avec toi aussi ! Si tu a des réflexions ou des questions sur cet article ou sur d’autres articles que tu as lus sur ce site, n’hésite pas à nous contacter.

Scroll to top ↑